https://youtu.be/qhZWjn9CY4Y
                                                                                                                           
                                                                          OMBRE ET LUMIÈRE

                  Tout est reflet ici bas, la Mâyâ (l'illusion d'un monde physique que notre conscience considère comme la réalité), hors la seule realité est l'archétype divin qui est en chacun de nous. 
                                                                                           "LA SOURCE" OU "PRANA"

                                                                        
L'univers spirituel ne peut-être matérialisé, l'art se sert de la matière afin de pouvoir éffleurer ces réalités spirituelles.  

Démarche
 

Une démarche axée sur l'univers spirituel, au travers d'une figuration lyrique, poétique et surréaliste, ou il apparaît deux pôles picturaux opposés, un aspect ultra lisse contrasté avec un  relief chaotique.  Cette technique me permet d'exprimer avec plus de force, l'univers double, opposé (ombre et lumière )dans lequel on est plongé, car l'Homme est de nature double, il appartient à la fois au monde spirituel et à l'univers d'apparences.
Certains tableaux construits comme des bas reliefs, sont à mi chemin entre la sculpture et la peinture, pour mieux suggèrer que le sujet semble sortir du support.



La création artistique est un surgissement intérieur qui viens d'une mémoire originelle, une source intarissable (Mnémosyne), surmontant la source de l'oublie (Léthé). Cet instant permet d'atteindre comme Timarque dans son voyage astral, les sphères d'Harmonies et de lumières, un spectacle enchanteur de beauté et de pureté, nourriture de l'âme.

Révelations de Plutarque dans le démon de Socrate :
Enfermé dans une grotte, il s'endort et son âme s'envole et atteint les sphères. Timarque voit un spectacle enchanteur d'harmonie et de lumière. Il baissa les yeux et vit un vaste gouffre, une sphère coupée éffrayante ou s'élevaient des gémissements, hurlements, plaintes, tumultes confus qui montaient du fond de l'abîme. 


                                                             
                                                                              Révolution intérieure


                          La peinture comme un sauvetage, la peinture comme un sursaut de vie, la peinture qui fait sens. L’ âme est reliée au souffle vital, elle est le lien qui relie "l'esprit créateur et immortel" à notre corps physique ici bas. En latin le mot âme derive du mot anima, son origine est universelle, et elle se retrouve dans toutes les grandes spiritualités tirées de"la philosophie universelle" : le Bardo thodol livre tibétain, "l'Orphisme", "l'hindouisme", "le shintoïsme", le livre des morts des anciens Égyptiens, etc... Les Mythologies celtiques, grecques  racontent également les péripeties spirituelles.

L'âme est cette part la plus sensible, la plus intime, la plus secrète, qui nous permet de relier intuitivement à une forme de transcendance.  Indivisible, irréductible, elle est en chacun de nous et elle nous accompagne jusqu'à la fin. 
Notre constitution est ternaire "corps, âme et esprit", (c'est l'esprit qui porte le corps, l'âme en est le lien qui relie le corps à l'esprit). L'esprit (animus en latin) , existe avant de prendre corps et continue à exister après. 
Dans l'Hindouisme l'âme se dit "pakriti", elle atteint son but par la pratique du yoga, la prise de conscience, la connaissance et le détachement.


Plusieurs thématiques servent cette approche , la métamorphose, la renaissance, la mythologie, les chemins de vie, la fête, le carnaval ou l’hymne au printemps, les dérives de nos sociétés contemporaines dans la galerie que j’ai nommée « pop art », "au pays des merveilles" où les êtres fusionnent avec la nature, et "aletheîa" qui veut dire loin de la source de l'oubli de son âme.

"Retrouver la philosophie universelle, la vivre, c'est renoncer du même coup à toutes les horreurs suscitées par le Démiurge. C'est respecter le vivant, aimer les êtres, vouloir être sage, etc... On ne pourra vaincre le Mensonge que par la Verité de la Philosophie Universelle. On ne pourra vivre avec Sagesse et avec Amour que si on a une connaissance au moins élementaire de celle ci."
Texte tiré du livre "La philosophie universelle" de Jacqueline Berger 


Dans l’Odyssée : 
« Les Immortels t'emmèneront chez le blond Rhadamanthe,
Aux champs Élyséens, qui sont tout au bout de la terre.
C'est là que la plus douce vie est offerte aux humains ;
Jamais ni neige ni grands froids ni averses non plus ;
On ne sent partout que zéphyrs dont les brises sifflantes
Montent de l'Océan pour donner la fraîcheur aux hommes. » (IV, 563-568).



Platon imagine une caverne dans lequel sont retenus prisonniers des êtres enchaînés par des jeux d'ombre, et de lumière. La lumière que l'on y perçoit est une fausse lumière, un simulacre de soleil, seul la montée de l'âme vers l'esprit par la connaissance, la prise de conscience vers la verité, pourra les delivrer, et ainsi agir avec sagesse dans ce monde d'apparence.
                                                                                
L’homme « moderne », l’Homme matérialiste, l'homme émancipé, rejette l’ idée même de l’ âme, la considérant comme un résidu de l’obscurantisme religieux. Cette absence d'âme, de sens de vie, finit par la tyrannie du corps, et aboutit à une sorte d'hedonisme morbide et lassant qui est un système clos.L'homme est prisonnier de ses illusions, créees par son desir, et son ignorance, autrement la "Maya", du mirage des apparences.



« Don Giovanni » ou la quête incessante du plaisir, afin de ne pas sombrer dans les méandres de son vide intérieur,
"Medusa" qui pétrifie du regard tous ceux qui tombe dans le piège de la seduction.

                                              
                                                        
                                                                                                                          

                 DON GIOVANNI                                                                                 MEDUSA

 

                                                                                   DANS MON ATELIER !
                                                                                    
Un tableau qui commence et c'est le début d'une aventure, qui peux durer plusieurs mois, ou se finaliser en quelques jours. Il m'arrive de le laisser plusieurs semaines, pour mieux l'observer et ainsi le reprendre avec une nouvelle dynamique.
Entre temps j'en commence un autre, les uns se succèdent aux autres, créant ainsi une incèssante éffervesence dans mon atelier. Le site est ordonné par thèmatiques,  je passe d'un sujet à un autre quelquefois au même moment selon mon inspiration, même si ils temoignent tous de la même intention, le souffle vital.

                                                                                                     L'art est pour moi un voyage intérieur,  je redeviens un enfant  qui ne pense qu'à s'amuser, dans une joie immense. J'y libère toutes mes émotions, au travers des couleurs, des images, des collages. J'oublie tout, j'entre dans une autre dimension, hors de l'espace temps, dans un bonheur absolu. Je pense sincèrement que nous avons tous en nous cette capacité d’emerveillement. 

                                                                                              
 TECHNIQUES 

                        


      https://youtu.be/qhZWjn9CY4Y                                                     
  

La resine coulée
La technique du pouring, est une technique qui me rappelle mon enfance, lorsque mon père qui était patissier, laissait couler le glaçage sur les mille feuilles et à l'aide d'une spatule y dessinait des formes attrayantes avec une habileté sans pareille, les pièces montées sculptées par le caramel coulant sur les choux à la crème, le chocolat qui prenait des formes magnifiques, et les fruits confits aux mille couleurs. J'etais fascinée par ces gateaux qui etaient pour moi des oeuvres d'art.
La resine est une technique qui offre une multitude de possibilités créatives. Outre le vernissage, on peut y melanger une infinité de couleurs qui vont migrer au hasard, y inclure des objets, et aussi permettre des reliefs très importants.

Les autres techniques que j'utilise sont l'acrylique, les superpositions de glacis à l'huile et la peinture vitrail.



                                                                                              LES SUPPORTS



Le plexiglass
J'ai choisi le plexiglass, pour sa transparence, le verre étant trop fragile et trop lourd. Il offre la possiblité de rétro-éclairer ces tableaux à l'aide d'un système de leds à l'interieur d'un cadre. 


Le dibond 
Les plaques d'aluminium sont légères et rigides. Elles me permettent de créer des grands reliefs.

Les toiles de lin et le bois.

                                                                                                         

ASPECT


Il y a pratiquement toujours un relief dans mes tableaux plus ou moins prononcé, pour créer plus de force et d'émotion dans le sujet traité. Ce sont des inclusions diverses dans la résine et qui sont ensuite sculptées, poncées, gravées. Le relief peut être dans le sujet principal, dans l'ornementation, les habits, il peut même retranscrire un mouvement,en tout cas il se trouve toujours au premier plan.  Cependant les autres plans ont un rôle tout aussi important.  Ce que j'aime c'est que l'image sorte du tableau, et même quelquefois du cadre lui-même. 

Ces tableaux à la surface bombée et chaotique sont à mi chemin entre la peinture et la sculpture, ce sont des bas reliefs contemporains sur des supports tels que le plexiglas, l'aluminium, le bois et la toile . Ces reliefs sont amplifiées par des couleurs vives, des coulures épaisses, qui vont s'évanouir sur une surface lisse comme du cristal. Cette dualité que j'appelle bipolarité picturale sert une communion entre le monde du réel et le monde spirituel, entre rage et serenité, entre le visible et l'invisible qui s'apparente au chamanisme.

 
    

                                                                                                          STAGES

                   
                   STAGE DE RÉSINE EPOXY SUR TOILE DE BORD DE MER AVEC INCLUSIONS DE SABLE, DE COQUILLAGES PERLES ET PAILLETTES


              


                                              

                                                                
                                                                                       
                                                                                                  La beauté  
La beauté n'est pas un simple ornement, la beauté est un signe par lequel la création nous signifie que la vie a un sens. Avec la présence de la beauté, on comprend que l'univers vivant, n'est pas une énorme entité neutre et indifférencié mais qu'il est mue par une intentionalité. La présence de la beauté est partout, une simple fleur est déjà un miracle, de beauté de parfum, un paysage, un arbre etc... Au sein de l'univers vivant on se dirige d'instinct vers ce qui est beau, et donc on prend une direction et on s'engage dans un cheminement, dans un devenir, dans une réalisation qui se résume par un seul mot : sens.  François Cheng


La beauté domaine de l'art est le sens de la vie, l'essence vue à travers le tumulte des passions, à travers l'apparition multiforme et multicolore. L'art au lieu de dissoudre activement la déformation, joue imaginativement et sublimement avec cette matière psychique, même impure. Il est impossible que l'art en soit détaché, puisque pour dresser de l'affectivité à un tableau imagé, l'artiste doit présenter à l'imagination les couleurs et les contours de la vie même dans ses manifestations perverses ( les seductions et les enchaînements de leurs conséquences néfastes ), afin d'en dégager la forme pure, la beauté de la legalité secrète. Paul Diel

                                                                               L' art

La création artistique dans toute sa diversité est le chant de l'âme. François Cheng

L'art est le miroir de la vie qui montre aux hommes capables d'être émus, les forces et les faiblesses des âmes, les conséquences néfastes de leurs exaltations imaginatives, afin d'obtenir la catharsis. Paul Diel




                                                                                     ARTICLES MAGAZINES 

  

PUBLICATION CHEZ GALLIMARD 
 Oeuvre intitulée « La commedia dell’arte » reproduite dans le titre « Trois courtes pièces » de Molière , paru dans la collection Folio plus collège (collection éducation) aux editions Gallimard, fin mai 2016, sur la page de garde de couverture, c’est à dire le verso de la couverture cliquez sur ce lien :http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio-College/Trois-courtes-pieces   
                                                         


                                                         
                                                                           
Mag : connexions des arts.  L'artiste aux mille matières

Enfant déjà, Brigitte Bresson se laisse envahir par l'émotion, en regardant son père peindre. L'art la fascine et très vite, elle se lance dans la création. Elle fait ses premiers pas d'artiste peintre avec de la peinture à l'huile et les pastels. Une façon de garder l'héritage artistique de son père. Pour donner du relief à ses tableaux, elle n'hésite pas à marier les matériaux. Brigitte utilise des enduits recouverts de glacis pour un résultat tout en transparence et en couleurs. L'artiste ne s'arrête pas là, elle y ajoute du sable, des craquelures, du papier, des feuilles d'or et d'argent ( tout ce qui peut l'inspirer sur le moment ). Son imagination est sans limite.
Pour l'artiste, la peinture est une sorte de poesie picturale, un rayonnement silencieux où se racontent des histoires. Elle prend donc plaisir son pinceau et sa peinture s'exprimer. Dès que son travail commence, Brigitte entre en méditation pour que sa créativité soit libre.


                                                                    LA RECHERCHE DE LA VERITE         
                                             


Mag : Art et design                

L'introspection, l'âme humaine dans ses plus grandes complexités, le rêve aussi, sont des sources d'inspiration inépuisables, pour cet artiste aux toiles colorées et poignantes. Mêlant habilement figuration et abstraction, Brigitte Bresson crée un univers onirique et poëtique dans lequel chacun puise une émotion forte.